[SPOILER] Le Château Ambulant, la fin des « demoiselles en détresse » ?

La Château Ambulant

Attention, cet article contient des est un spoiler

Le studio Ghibli créé par Hayao Miazaki a fait naître de nombreux chefs-d’œuvre de l’animation. Aujourd’hui, je vous propose d’explorer en profondeur un film d’animation sorti des stéréotypes Disney.

I – Un succès inattendu

Le Château Ambulant (ou Hauru no ugoku) est un film japonais réalisé par Hayao Miyazaki en 2004. Il s’agit d’une libre adaptation d’un roman de Diana Wynne Jones, Le Château de Hurle. 

Ce film d’animation est classé comme drame, fantasy, aventure et malgré un accueil mitigé au Japon, il arrive à battre des records d’affluence. Ainsi, grandement récompensé, notamment meilleur film asiatique lors des Hong Kong Film Awards en 2006. En box-office, le film a fait 14 millions de spectateurs au Japon et 1,2 millions en France. Un succès plein de poésie avec une morale a déceler au travers de divers détails. Il faudra s’y reprend à plusieurs fois pour en saisir toute l’essence, toutefois, pas de panique. Nous allons ensemble (re)découvrir cet œuvre sorti du studio Ghibli.

II – « Il était une fois… »

L’histoire commence avec une jeune femme du nom de Sophie qui, n’ayant pas d’autre choix, reprend l’affaire de son défunt père. Ainsi, elle se met à travailler comme chapelière dans une petite boutique dans un coin de rue. 

Un jour, elle rencontre un mystérieux sorcier nommé Hauru alors qu’il était poursuivi. Ce dernier l’embarque avec lui sur son chemin, la prenant en sympathie. Cependant, une femme amoureuse du jeune homme, appelée la sorcière des Landes se voit jalouse de la chapelière. De ce fait, elle décide donc de lui lancer un sort vieillissant, ce qui amène cette dernière à fuir chez elle pour ne pas être vu tel quel par ses proches.

III – Le personnage de Sophie

Sophie est une jeune femme à l’apparence la plus simple qui soit. Des cheveux châtains, les yeux marron et une silhouette fine. Hors, à la suite de la malédiction jetée par la sorcière, elle devient une vieille dame aux cheveux grisonnants et à la peau marquée par l’âge. 

Après avoir découvert cette apparence accablante dans le miroir de sa maison, elle prend donc la fuite loin de la ville. Ne sachant pas réellement où se réfugier, elle s’aventure dans les montagnes et rencontre dans son ascension un épouvantail qu’elle sauve prisonnier d’un buisson. 

IV – Le personnage de Navet

Navet est un épouvantail qui grâce à un baiser de Sophie à la fin du film, redeviendra un beau garçon. C’est la jeune femme qui lui attribut ce nom lors de leur rencontre, cependant, elle ne se doutait pas qu’il fût en réalité le Prince Justin. Ce dernier étant, sans le savoir, responsable d’une guerre entre les pays. 

En effet, victime lui aussi d’un mauvais sort, il prend les traits d’un scarecrow et est jugé disparu par son entourage. Alors, il se met à suivre notre protagoniste tout le long de son périple, espérant attirer l’attention et être libéré.

V – Le Château Ambulant

En poursuivant son avancée, Sophie découvre sur son passage un château étrange, pour ne pas dire laid. Celui-ci ayant des jambes qui le font avancer seul. Alors, accompagnée de Navet, elle décide d’essayer de rentrer à l’intérieur tandis qu’il se déplace. Elle y parvient. 

Le Château Ambulant
Le Château Ambulant, 2004.

Ce château est en réalité alimenté par un feu magique du nom de Calcifer. C’est grâce à celui-ci qu’il peut avancer et se tenir debout. 

VI – Le personnage de Calcifer

Calcifer est un démon du feu qui fait vivre le château et ne doit donc jamais être éteint. Sophie aura affaire à lui, comprenant peu à peu sa présence et les raisons pour lesquelles il doit être maintenu en vie. Malgré son caractère capricieux, c’est une créature aimable qui proposera à la jeune femme de rompre son sortilège en échange de quelques contre-parties. À vrai dire, il est lié à Hauru par un pacte qu’il souhaite défaire avec l’aide de Sophie. 

Calcifer
Calcifer le démon de feu, 2004.

VII – Le personnage de Hauru

Hauru est un magicien peureux et immature au service du roi. Il fait la rencontre de la vieille dame en rentrant le soir, celle-ci se faisant passer pour la nouvelle femme de ménage. Évidemment, il sait qu’il l’a déjà rencontré auparavant, mais n’en dira rien car… Il n’y aurait pas d’histoire autrement. 

Le jeune homme a, comme dit précédemment, passé un pacte avec Calcifer ce qui fait qu’ils sont liés. La raison de cette décision (stupide) est qu’il avait besoin d’être plus puissant. En tant que magicien, il peut se changer en oiseau géant. Cependant, le sort le consume et le transforme peu à peu en démon, rendant par ailleurs les transformations de plus en plus difficile. Pourtant, il a besoin de celle-ci pour arrêter la guerre.

VIII – Le dénouement 

Finalement, Sophie va vivre dans le château, et même se lier d’amitié avec Marco. Un jeune garçon habitant lui aussi dans le domicile ambulant. Il va expliquer à la vieille femme certains fonctionnements dans le logis, comme par exemple, une roue colorée près de la porte d’entrée. Celle-ci permettant à nos personnages d’aller dans divers endroits à la fois. 

La porte et la roue colorée
Sophie et Marco devant la porte d’entrée, 2004.

Un jour, Hauru lui demande d’aller à sa place voir madame Sulliman, une puissante magicienne. 

Madame Sulliman
Madame Sulliman, sorcière très puissante, 2004.

Elle se fait alors passer pour sa mère et croise en chemin la sorcière des Landes. Toutes deux se retrouve face à la magicienne qui n’accepte pas l’alliance entre sorcières et démons, punissant la sorcière des Landes en lui redonnant sa forme originel. Dès lors, elle passe d’une grosse dame riche à une vieille décrépie. 

Puis, madame Sulliman dit à Sophie que si Hauru ne collabore pas avec le pays, il subira le même sort. Heureusement, ce dernier arrive à temps et sauve ces dernières pour les ramener au château.

En clair, la guerre fait rage et Hauru tente de son mieux de l’arrêter. Hors, les choses vont davantage dégénérer, avec la visite de la mère de Sophie. Au service de madame Sulliman, elle tente d’apporter un ver espion dans le château ambulant. Elle sera mise à la porte par notre protagoniste qui fera l’erreur de donner l’espion à Calcifer. Il aura des difficultés à le digérer et perdra de l’intensité tandis qu’ils se feront bombarder. 

Ils n’auront d’autres choix que d’abandonner le domicile de part l’initiative de Sophie. Peu à peu, il tombe en ruine, même si elle donne à Calcifer une mèche de ses cheveux pour le faire continuer d’avancer et aller sauver Hauru. 

Cependant, la sorcière des Landes remarque le cœur d’Hauru dans le démon de feu et le prend. Hors, elle s’enflamme et risque de mourir alors Sophie jette de l’eau sur cette dernière et Calcifer, ce qui fait mourir Hauru. Le château n’est alors plus relié à la force de Calcifer est tombe en ruine. 

Mais, tandis qu’elle aller s’effondrer en larmes en comprenant ce qu’elle avait fait, Sophie arrive devant la porte du château et la franchie. Là, elle voit le passé d’Hauru lorsqu’il échange son cœur contre plus de puissance, perdant de surcroît la capacité d’aimer. Avant d’être ramené dans le présent, la jeune femme s’écrie alors au garçon de l’attendre dans le futur. 

Hauru jeune
Hauru jeune voyant Sophie, 2004.

Ainsi, elle comprend une fois revenue que le jeune homme l’avait attendu tout ce temps et lui remet son cœur dans la poitrine. Il retrouve alors sa forme originelle et est libre. D’ailleurs, elle aussi retrouvera son apparence par un baiser du garçon. Ne perdant pas, toutefois, sa chevelure grise comme trace du sortilège. Navet, le Prince Justin comme dit plus tôt, retrouve sa forme humaine et repart mettre un terme à la guerre. 

Enfin, Sophie et Hauru vivent heureux ensemble, dans le château remit sur pieds. Marco, la sorcière des Landes et Hin (un chien « caméra de surveillance ») logent avec eux. Dès lors, nous comprenons dans ce film que Sophie endosse le rôle de l’héroïne sauvant l’histoire. Un aspect rarement abordé dans les films d’animation, notamment chez Disney.

Vous avez eu du mal à retenir tous les personnages ? Pas de panique !

 

IX – Mon avis sur le film

Le Château Ambulant est clairement un coup de cœur ! Chaque détail a été pensé pour répondre à un dénouement plein de sens. Cet article avait donc pour objectif de faire ressortir une morale qui est selon moi : l’impact des décisions dans le processus de la vie. 

En effet, la plupart des personnages seront confrontés à des choix qui fonderont l’avancée du film. Par exemple, Hauru qui décide de faire un pacte avec un démon. Ce qui construit toute l’histoire du château et créer la rencontre avec Sophie. Au début, le personnage de Hauru était mon préféré. Cependant, au fil du visionnage, je me suis prise d’affection pour celui de Sophie. Une femme courageuse et persévérante malgré le sort qui s’abat sur elle. 

Cette fois, il n’est plus question d’un beau prince qui sauve une princesse. Le prince (Justin) attend d’être libéré pour arrêter la guerre. La personne en détresse est un jeune homme mystérieux et craintif. L’héroïne, une femme avec du caractère. Je pense que, sans le vouloir, cette réalisation a créé une prise de conscience sur le rôle féminin dans les films d’animation.

Cet article t’a plu ?

Découvre 8 anecdotes sur le film